ACCUEIL > POLITIQUE > Gabon : revitaliser le soutien de l’ONU au programme UA / NEPAD en Afrique Centrale 


Gabon : revitaliser le soutien de l’ONU au programme UA / NEPAD en Afrique Centrale 

  6 décembre 2016 à 23h05min 0 Commentaire(s)


L’agenda 2063 de l’Union Africaine et l’agenda 2030 des Nations Unies en ligne de mire 

Ce matin à Libreville s’est ouverte dans un hôtel de la place, une concertation pour revitaliser les agences du système des Nations Unies. La concertation a eu lieu entre les communautés économiques régionales ( CER) d’Afrique Centrale et leurs partenaires de développement, tels que la Banque Africaine de Développement(BAD), pour permettre aux institutions d’Afrique Centrale de mieux comprendre la cohérence entre l’Agenda 2063 de l’Union Africaine (UA) et les objectifs du développement durable du système des Nations Unies (ONU).

Dans la volonté du système des Nations Unies de soutenir les pays africains, un cadre a étè élaboré pour appuyer la mise en oeuvre des programmes prioritaires du nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), C’est ainsi qu’à l’échelle régionale, un mécanisme de coordination (MCR) a été mis en place pour améliorer la coopération et la coordination inter-institution, concernant l’appui des Nations Unies aux programmes du NEPAD. Par ailleurs, au niveau sous -régional, des cadres de coordination des programmes et activités des organisations des nations unies ont été mis en place par la CEA.

La concertation des mécanismes sous régionale de coordination des nations unies se sont regroupés pour harmoniser leurs différentes actions pour soutenir les communautés économiques sous régionales (CEEAC et la CEMAC), de manière spécifique non seulement dans la mise en cohérence mais également dans la mise en oeuvre effective de leur agenda : « nous sommes organisés pour coordonner notre activité et soutenir les communautés économiques régionales, afin d’éviter que ces institutions fassent leurs choses individuellement, et augmenter le taux de leurs activités pour mettre en place leurs priorités », a relevé Antonio Pedro, Directeur du bureau sous-régional pour l’Afrique Centrale de la commission économique des nations Unies pour l’Afrique.

Les efforts consentis par le NEPAD pour la mise en place de ce mécanisme de coopération et de coordination de l’appui du système des nations unies semblent aussi être des instruments didactiques : « afin que de manière concerté soit métrisée la cohérence entre l’agenda 2063 de l’Union Africaine et les objectifs de développement du système des nations unies », a relevé Mbaza Eddie Justin, représentant de la CEMAC. 

La contribution de la mise en oeuvre des opérations financières et à la visibilité des appuis de partenaires alignés sur les priorités sous régionales : « elles demeurent pertinentes et sont en harmonie avec les axes du plan stratégique à moyen terme que notre communauté vient de se doter », a indiqué le Secrétaire Général de la CEEAC ,Amed Allm-mi. 
 
Outre l’adoption d’une approche commune pour appuyer la mise en oeuvre des deux agendas, cette concertation s’efforcera d’attribuer des rôles particuliers aux différents partenaires afin d’établir une feuille de route pour l’élaboration du prochain programme indicatif intégrant ces agendas.