ACCUEIL > POLITIQUE > Réouverture des églises : Matha et Iba-Ba se sont parlé sans se comprendre


Réouverture des églises : Matha et Iba-Ba se sont parlé sans se comprendre

  21 octobre 2020 à 19h02min 0 Commentaire(s)


Le premier ayant annoncé pour le dimanche 25 octobre prochain la réouverture des paroisses de l’Église catholique dans tout le pays, le second ayant quant à lui annoncé la date du vendredi 30 octobre comme celle choisie par les pouvoirs publics pour la reprise des activités dans tous les lieux de culte, Mgr Patrick Iba-Ba et le ministre de l’Intérieur Lambert-Noël Matha se sont parlé lundi sans véritablement réussir à trouver un terrain d’entente.

À quatre jours de la date annoncée par l’Église catholique pour la réouverture de ses paroisses sur toute l’étendue du territoire national, la tension ne semble pas redescendre entre Mgr Patrick Iba-Ba et Lambert-Noël Matha. L’archevêque métropolitain de Libreville et le ministre d’État à l’Intérieur se sont rencontrés lundi 19 octobre. Au regard du communiqué de presse diffusé par la direction de l’Information gouvernementale, rien ne laisse entendre que les deux responsables soient parvenus à trouver un accord.

Selon la communication gouvernementale, au cours de leurs échanges, le membre du gouvernement a assuré à son interlocuteur que les pouvoirs publics n’ont aucune volonté de museler les ordres religieux, mais que les mesures de restriction dont certaines ont récemment été allégées concernent tous les secteurs fortement impactés par la pandémie. Ce qui n’a pas forcément convaincu l’homme d’Église qui au sortir de cette audience s’est montré déterminé à respecter le programme communiqué quelques jours plus tôt aux fidèles.

Pour preuve, le mardi 20 octobre, soit un jour après la rencontre entre les deux hommes, le curé de la paroisse Saint Pierre de Libreville a publié un communiqué adressé aux fidèles leur confirmant l’organisation de quatre cultes le dimanche 25 octobre, de 7h00 à 17h30.

Alors que le bras de fer avec l’Église catholique est loin de connaître son épilogue, le ministre de l’Intérieur poursuit ses rencontres avec d’autres responsables religieux. L’objectif étant de les convaincre à ne pas rentrer en conflit avec le gouvernement qui fixe la réouverture de tous les lieux de culte pour le 30 octobre prochain.